Top Menu

« I make my own luck » Harvey Dent

 

«Lui,  c’est un gros chanceux ! » C’est une phrase qu’on peut entendre régulièrement. Dans quelle mesure, est elle vraie? Certaines personnes ont t’elles globalement plus de chance que d’autres? Je parle évidemment à condition sociale équivalente ( il serait ridicule de comparer les chances d’accomplissement d’un jeune hériter de Genève avec ceux d’un prolétaire de Roubaix).

La réponse : Pas vraiment. La différence en réalité se fait dans notre capacité à saisir les opportunités qu’on nous offre.

 

J’en vois déjà qui se disent , c’est quoi cet article extravagant sur la chance ? On est ou là ?yogamaster

Du calme , on arrive au sérieux.

 

Il existe en psychologie cognitive un concept qui s’appelle l’amorçage (Priming en anglais). Cela consiste à présenter un stimulus (l’amorce) pour influencer le traitement d’un autre stimulus (la cible). 

Par exemple : Si au préalable une personne voit une photo, elle sera en mesure de la reconnaître plus rapidement si elle la voit à nouveau. Elle a donc été amorcée positivement la première fois qu’elle a été en contact avec la photo. L’amorçage peut être de différents types, aussi bien sensoriel que lexical. Un amorçage positif entraîne une augmentation de la vitesse de traitement alors que un amorçage négatif entraîne une diminution.

 

Pour résumer, l’amorçage est une méthode permettant de programmer de manière consciente son cerveau à être attentif à certains signaux de notre environnement. Le Filtrage par motif (Pattern Matching en anglais) est une des fonctions les plus intéressantes de notre cerveau. Ce dernier scanne sans cesse notre environnement à la recherche d’informations qui pourraient lui être utile.

Par conséquent, si vous prenez le temps de définir de manière claire vos centres d’intérêts et vos objectifs, vous pouvez programmer votre esprit à être particulièrement attentif à tout ce qui s’y rapporte et donc à mieux saisir toutes les opportunités que la vie vous offre.

On pourrait d’ailleurs faire un lien entre l’amorçage et un concept aussi abstrait que l’intuition. Amorcer son esprit est une manière de développer son intuition.

 

Admettons que votre rêve soit de rencontrer un chaman de la forêt équatoriale dans l’objectif d’entreprendre un voyage intérieur (Admettons !) et bien vous serez alors bien plus enclin à sauter sur cette offre méga avantageuse, découverte au hasard de vos navigations nocturnes, d’un vol low cost pour le Pérou. De la même manière si vous rencontriez toujours par le divin hasard une étudiante de ce même pays venue faire ses études en France, vous ne manqueriez pas de l’interroger sur la question. Et ainsi de fil en aiguille, il se pourrait bien que vous réalisiez votre rêve et ce presque à votre insu. Vous vous diriez alors :

 « Quelle chance d’avoir rencontrer cette étudiante péruvienne qui m’ a mis en contact avec un membre de sa famille qui connaît justement une personne capable de me présenter à un vrai chaman d’Amazonie… »

 

Pouvons nous vraiment appeler ça de la chance ? L’objectif était clairement défini dès le départ, ensuite vous n’avez fait que saisir toutes les opportunités qui apparaissaient sur votre chemin et ainsi de suite jusqu’à destination. C’est un peu comme le petit poucet qui ramasse ses cailloux jusqu’à rentrer à la maison.

Donc prenez réellement le temps d’amorcer dans votre cerveau tout ce qui compte réellement pour vous et vous verrez, vous en aurez de la veine !

About The Author

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close